ETHNOMARKETING Flux

Multiculturalisme et Business

Mot tendance, mot essentiel, mot obsolète, mot illusoire...

                     Multiculturalisme-st

Selon le pays, les entités, les entreprises ou les personnes qui l'utilise, il est d'actualité voir prédictif ou complètement galvaudé et dépassé. Peut-être est-il tout ça à la fois.

Les adeptes d'un camp à l'autre ont des arguments à peu près cohérents pour défendre l'une ou l'autre des parties. Je reste adepte d'un camp mais me rends compte à quel point il est difficile de garder espoir, du moins de tout le travail (gigantesque) qu'il reste à faire pour s'accrocher à ce camp qui m'est cher.

Persuadée que le camp du multiculturalisme est un plus dans la vie et surtout dans les affaires, je me pose la question de la vision, de l'évolution et de l'essence même de ce mot dans le business. Les francophones savent-ils jouir de la diversité culturelle dans son ensemble ou la voient-ils comme une gangrène ? Pourquoi ont-ils tant de mal à la percevoir comme une chance ? Ou lorsqu'ils l'utilisent, elle reste trop souvent à sens unique. Alors que les anglophones la voit comme une opportunité à double sens ou chaque partie y gagne. N'est-ce pas çà aussi le business ? Donnant-donnant/ Gagnant, gagnant.

Chiffres-multiculturalite-au-travail

Le multiculturalisme apporte de la richesse humaine (société, diversité, ouverture d'esprit), de la réussite (accroissement, promotion, développement)... et de l'argent. N'est-ce pas là des critères essentiels dans le business ?

Non, l'interculturalité n'est pas qu'une source de problèmes, comme certains détracteurs peuvent la voir ou la ressentir. Elle est aussi (souvent) un gisement de solutions, d'innovations et de créativité au sein de l'entreprise.

Interculturel-apport

Certes, elle bouscule l'organisation et les codes dans une entreprise et peut amener à des postures défensives et à de l'incompréhension chez les Hommes. Mais cette posture de défense est nuisible au développement de l’empathie nécessaire au fonctionnement des équipes. C'est de l'enrichissement collectif et individuel à court et long terme que d'être sensible au multiculturalisme dans la société civile, comme dans le monde du travail et dans le business en général .

Interculturalite-et-business

Ne laissons pas le repli identitaire et l'intégrisme culturel en découdre avec l'interculturalité. Ce n'est pas bon pour le business !

POUR PLUS DE REFLEXION ...


http://www.monde-economique.ch/fr/posts/view/business-et-compétence-interculturelle

http://www.captio.fr/blog/la-culture-pluriculturalite-et-interculturalite-le-cross-culturel

Bibliographie

http://www.devinci.fr/infotheque/fichier-bibliographie.php?id=79 (beaucoup de livres anglophones, bizarre ou pas ? A méditer)

Mais en voilà des français pas mal… 

Livre-interculrel-et-business
Livre-interculrel-et-business


Teen cosmetics: la niche de demain ?

                                                             Enfants-diversite
Après les bébés, les enfants et pré-adolescents sont les nouvelles cibles de la cosmétique. Un relais de croissance non négligeable puisque les enfants sont vos clients de demain
 
Marques & distributeurs ont voulu transposer des produits et les codes de la cosmétique des adultes aux enfants.
                                                                                ERREUR...
SLXLM
 DR Toofruit/Centre hospitalo universitaire de Besançon/ Société Skinexigence
 
L'enfant a une physiologie propre. Sa peau est non assujettie aux influences de l'envionnement comme l'adulte. Elle ne subit pas encore l'influence des hormones et est quasi dépourvue de sébum. La peau de l'enfant est atrophique, n'a pas encore subit les effets de l'âge ou de l'environnement. Elle a des propriétés physiologiques extraodinaires.
Même si leur film hydrolipidique est inefficace, l'environnement extérieur (pollution, stress, cosmétiques non adaptés, etc.) peut rendre la peau de l'enfant réactive et désséchée, encore plus pour les enfants issus de la diversité (Asie, Inde, Afrique, Caraïbes, Orient...). A cause d'une inadaptation climatique mais aussi par leur génotype. 
C'est pourquoi un dossier drastique en terme d'études, de tests, de législation est nécessaire lorsqu'on touche à cette cible dans les cosmétiques.
 
"A quand des études sur tous les génotypes, notamment les phénotypes qui subissent le plus de sécheresse cutané et de dermatose chez les enfants ? (Phototype III à VI) "
 
Pour répondre au mieux à cette cible Enfants/ pré-adolescents, il faut:
 
  • Fabriquer des marques/ produits d'hygiène et de soin pour la peau et les cheveux qui respectent la sensibilité cutanée des enfants.
  • Avoir une innocuité "safe" mais avec des odeurs qui correspondent à cette cible, avoir un faconnage adapté (ludique et éducatif) et en terme de marketing qui met en avant de façon ludique les bons gestes d'utilisation des produits. 
 A quand l'ethnocosmétique bio pour enfants et adolescents ?